Prix lycéen du livre de philosophie

Open Book
Keyboard
MacBook
Crocus
Blueberries
Light Bulb
Reed
La sélection 2019:

Stacks Image 1784

Julia Beauquel, Danser, une philosophie, carnetsnord

« Pourquoi une personne danse-t-elle ? Parce qu’elle se sent vivante et joyeuse ; ou pour le bien-être que cela lui procure. Tantôt la joie engendre la danse, tantôt la danse engendre du plaisir. Le plaisir et la joie se cultivent et s’expriment en dansant
. » 

Pour célébrer la rencontre de la philosophie et de la danse, et nous mettre en mouvement, Julia Beauquel nous invite à rencontrer toutes les formes de danse, du ballet classique et contemporain aux danses thérapie, aux danses du monde, aux mouvements qui amènent la joie. Elle nous propose de
cueillir le jour, en dansant. La philosophe convoque Nietzsche, Pascal, Rousseau, Descartes ; la danseuse fait lever les corps, les rend aériens, et nous entraîne dans la danse.

Stacks Image 1789

Kevin Cappelli, L’expérience du monde, Éd. Apogée

Grâce aux techniques contemporaines de déplacement et de communication, il semble possible de faire l'expérience du monde. La voiture, le train et l'avion nous permettent d'aller de plus en plus loin et de plus en plus vite. La radio, la télévision et les ordinateurs connectés au Web nous fournissent quantité d'images et de sons qui donnent à percevoir les hommes, les événements et les paysages de tous les continents. Ne pas employer ces moyens techniques reviendrait à "se couper du monde". Cependant, si nous passons beaucoup de temps dans des véhicules motorisés et devant des écrans, faisons-nous pour autant davantage l'expérience du monde ? Et si les infrastructures de transport et de communication envahissent notre environnement, reste-t-il seulement un monde dont faire l'expérience ?

Stacks Image 1792

Frédéric Gros, Désobéir, Albin Michel-Flammarion


Ce monde va de travers, à tel point que lui désobéir devrait être une urgence partagée et brûlante. Dans cet essai intempestif, Frédéric Gros réinterroge les racines de l'obéissance politique. Conformisme social, soumission économique, respect des autorités, consentement républicain ? C'est en repérant les styles d'obéissance qu'on se donne les moyens d'étudier, d'inventer, de provoquer de nouvelles formes de désobéissance : la dissidence civique, la transgression lyrique... Rien ne doit aller de soi : ni les certitudes apprises, ni les conventions sociales, ni les injustices économiques, ni les convictions morales. La pensée philosophique, en même temps qu'elle nous enjoint de ne jamais céder aux évidences et aux généralités, nous fait retrouver le sens de la responsabilité politique. à l'heure où les décisions des experts se présentent comme le résultat de statistiques glacées et de calculs anonymes, désobéir devient une affirmation d'humanité. Philosopher, c'est désobéir. Ce livre en appelle à la démocratie critique et à la résistance éthique