Prix lycéen du livre de philosophie

Open Book
Keyboard
MacBook
Crocus
Blueberries
Light Bulb
Reed
La sélection 2019:

Stacks Image 1469

Julia Beauquel, Danser, une philosophie, carnetsnord

« Pourquoi une personne danse-t-elle ? Parce qu’elle se sent vivante et joyeuse ; ou pour le bien-être que cela lui procure. Tantôt la joie engendre la danse, tantôt la danse engendre du plaisir. Le plaisir et la joie se cultivent et s’expriment en dansant
. » 

Pour célébrer la rencontre de la philosophie et de la danse, et nous mettre en mouvement, Julia Beauquel nous invite à rencontrer toutes les formes de danse, du ballet classique et contemporain aux danses thérapie, aux danses du monde, aux mouvements qui amènent la joie. Elle nous propose de
cueillir le jour, en dansant. La philosophe convoque Nietzsche, Pascal, Rousseau, Descartes ; la danseuse fait lever les corps, les rend aériens, et nous entraîne dans la danse.

Stacks Image 1483

Kevin Cappelli, L’expérience du monde, Éd. Apogée

Grâce aux techniques contemporaines de déplacement et de communication, il semble possible de faire l'expérience du monde. La voiture, le train et l'avion nous permettent d'aller de plus en plus loin et de plus en plus vite. La radio, la télévision et les ordinateurs connectés au Web nous fournissent quantité d'images et de sons qui donnent à percevoir les hommes, les événements et les paysages de tous les continents. Ne pas employer ces moyens techniques reviendrait à "se couper du monde". Cependant, si nous passons beaucoup de temps dans des véhicules motorisés et devant des écrans, faisons-nous pour autant davantage l'expérience du monde ? Et si les infrastructures de transport et de communication envahissent notre environnement, reste-t-il seulement un monde dont faire l'expérience ?

Stacks Image 1495

Frédéric Gros, Désobéir, Albin Michel-Flammarion


Ce monde va de travers, à tel point que lui désobéir devrait être une urgence partagée et brûlante. Dans cet essai intempestif, Frédéric Gros réinterroge les racines de l'obéissance politique. Conformisme social, soumission économique, respect des autorités, consentement républicain ? C'est en repérant les styles d'obéissance qu'on se donne les moyens d'étudier, d'inventer, de provoquer de nouvelles formes de désobéissance : la dissidence civique, la transgression lyrique... Rien ne doit aller de soi : ni les certitudes apprises, ni les conventions sociales, ni les injustices économiques, ni les convictions morales. La pensée philosophique, en même temps qu'elle nous enjoint de ne jamais céder aux évidences et aux généralités, nous fait retrouver le sens de la responsabilité politique. à l'heure où les décisions des experts se présentent comme le résultat de statistiques glacées et de calculs anonymes, désobéir devient une affirmation d'humanité. Philosopher, c'est désobéir. Ce livre en appelle à la démocratie critique et à la résistance éthique

Lauréat de l’édition 2018:
Stacks Image 1830





Le résultat du vote des 1190 lycéens jurés du Prix:


  • Francis Wolff, Il n’y a pas d’amour parfait, Fayard: 659 voix (55%)

  • Anne-Lyse Chabert, Transformer le handicap, Érès : 313 voix (27%)

  • François Jullien, Il n’y pas d’identité culturelle, L’Herne: 218 voix (18%)


Félicitations à Francis Wolff !

Bravo aux lycéens !

Merci à leurs professeurs d’avoir encadré leurs lectures !




Présentation du Prix:

La philosophie est vivante, et affronte directement les questions du monde actuel. Chaque année, des philosophes publient des livres. Ces ouvrages permettent d’éclairer des questions que tout homme est susceptible de se poser, mais aussi de mieux comprendre le monde dans lequel nous vivons.


Les ouvrages de philosophie ne sont pas réservés aux spécialistes. Si leur abord peut parfois paraître difficile, ils deviennent intéressants pour peu qu’on s’y intéresse. Et parfois même passionnants.

Le
Prix lycéen du livre de philosophie, organisé à l’initiative de l’Association des professeurs de philosophie de l’enseignement public, propose à tous les élèves des lycées généraux et technologiques de distinguer un livre de philosophie parmi une sélection de cinq ouvrages. Chaque élève peut librement faire partie du jury : la curiosité est la seule condition de la participation.


L’objectif de ce prix est d’inciter les élèves à lire et de susciter des échanges sur des questions philosophiques. Ces discussions peuvent être organisées dans les lycées. Comme les lectures accompagnent et prolongent les cours de philosophie et d’EMC, elles sont évidemment utiles à la préparation du baccalauréat, et constituent une bonne anticipation des études supérieures.

Les professeurs de philosophie sont invités à accompagner leurs élèves dans leurs lectures, à leur apporter les éclaircissements nécessaires et à les aider à organiser des discussions dans leurs établissements.

Un vote sera organisé en mai et le prix remis en octobre, en présence d’élèves jurés du prix, à l’auteur du livre qui aura recueilli le plus de suffrages.

La participation au prix est libre et ne nécessite aucune inscription.

Une
foire aux questions est à votre disposition pour toute information complémentaire.